Bienvenue sur le blog du Shakko, groupement de joueurs au sein de l'association Rennaissance & Culture
(Sainte Geneviève des Bois dans l'Essonne). Le club, avec 30 ans d'existence , joue "HISTORIQUE" (du Moyen-âge à nos jours) et "FANTASTIQUE" ( Warhammer 40000, Warhammer Battle , Seigneur des anneaux ...) tous les samedis après-midi
Pour nous contacter ou vous tenir au courant rejoignez nous sur notre FORUM

23 mai 2006

Etat du Tennessee, 1861.

Alors que l’état du Tennessee vient de faire sécession depuis peu. Deux forces d’avant garde se retrouvèrent face à face sur un terrain plutôt découvert autour d’une petite église.

Après s’être jaugé les camps finirent par prendre position pour livrer bataille.

Alors que les nordistes décidèrent de rester grouper en terrain découvert pour palier au manque d’expérience de leurs troupes.
Le commandement sudiste pris la décision de scinder ses forces. Sa brigade composée de ses meilleurs hommes appuyés par son artillerie se précipita vers la colline en leur centre avec la ferme intention de prendre et tenir cette position. Tandis que l’autre brigade pris position sur la route en face de l’église pour pouvoir réagir à toutes menaces sortant du champ de maïs.

En réaction à ces mouvements qui pouvait les prendre de flanc, la brigade nordiste composées des 7ème Ohio, 8ème Kentucky et du 2ème Indiana se réorienta pour se diriger vers l’église.

Le 12ème Mississipi et la batterie de napoléon arrivait au sommet de la colline se mirent en position pendant que le 4ème Mississipi restait derrière en appui.

En face, le 8ème et 12ème East Tennessee se mirent aussi en position en contre bas de la colline.

Les premiers échangent de feux de la bataille commencèrent. Et malgré, le manque d’efficacité des deux camps, le 8ème tomba à court de munition. Il lui fallait maintenant économiser ses munitions le temps de réapprovisionner.

Pendant ce temps, le 8ème Kentucky se mis en place dans le champ de maïs jouxtant l’église tandis que le 7ème Ohio passa en ligne avec le 2ème Indiana en appui légèrement à droite.
Alors que pour les sudistes, le 4ème Tennessee se dirigea vers l’église. Et le reste de la brigade se positionna pour accueillir leurs frères ennemis.

Alors qu’au niveau de la colline, les deux camps faisait feux de tous bois.
La batterie nordiste fit face au 28ème Tennessee qui venait menacer leur flanc.
Et le camp sudiste lança l’assaut dans l’espace entre la colline et l’église avec le 12ème Tennessee appuyer par le 26ème.
Malgré un feu défensif nourri, le 12ème Tennessee continua l’assaut. Et le 7ème Ohio préféra rompre sa ligne et se replier plutôt que de se battre au corps à corps. Le 12ème et 26ème Tennessee pris dans leur élan se retrouvèrent en plein dans les lignes ennemis.

Au niveau de la colline, les pertes commençaient à s’accumuler pour les deux parties. Le 8ème East Tennessee réussi enfin à se réapprovisionner. Le régiment sudiste qui était restait en arrière jusqu’à maintenant se mit en mouvements vers le centre nordiste.

En réaction au succès de l’assaut du 12ème Tennessee, le 2ème Indiana lança une charge sur leur flanc. Mais le 12ème Tennessee réagit et fit face en bon ordre. Aucun des deux régiments ne céda et une furieuse lutte s’engagea. Le 12ème Tennessee avec près de la moitié de ses hommes de perdu lors de ses deux assauts consécutifs, fini par craquer et parti en déroute.

Mais le régiment du 26ème Tennessee, qui s’était mis en position favorable durant cet affrontement, tira à bout portant sur le 2ème Indiana qui n’avait pas suivi les troupes en déroute. Les pertes cumulées de l’assaut et de la salve entraînèrent son repli.

Les bleus du 3ème East Tennessee lancèrent un assaut contre les sudistes pour essayer de préserver le flanc droit de la ligne de front nordiste. Après avoir lâcher une salve contre ces troupes leur fonçant dessus, le 26ème Tennessee courut se mettre à l’abri de cet assaut.

Pendant ce temps, sur le flanc gauche nordiste, les hommes du 8ème East Tennessee, après s’être grandement érodé au feu, ne tint plus et rompit la formation pour se mettre à l’abri derrière leurs lignes. Laissant ainsi le 12ème East Tennessee seul face aux deux unités d’élites du Mississipi.

Avec la moitié de ses troupes replier derrière leurs lignes et la moitié de leur batterie hors d’usage. Les nordistes n’eurent d’autre choix que d’effectuer une retrait en bon ordre du champ de bataille.

7 mai 2006

Le pont de Primosole, Sicile 1943 - Episode 2

Pièces de D.C.A., deux sections de paras, jeeps armées, mitrailleuses, que de moyens pour défendre ce petit point de passage réaménagé par le génie vers le pont de Primosole !!
Les convois de Montgomery s’y succédaient déjà depuis plusieurs heures pour aller renforcer la tête de pont tenue par les paras de la 1st brigade, avec renforts et approvisionnements.
Tout se passait donc au mieux pour les alliés, mais c’était sans compter sur la réaction de l’axe.
Le trafic sur cette faible voie de communication poussiéreuse fut vite repéré par l’aviation italienne.
Avec des éléments récupérés dans les dépôts et sur les arrières, le commandement italien de la défense de Catane prépara une contre-attaque contre le point de passage, facile d’accès par une discrète marche d’approche par la vallée, en occupant d'abord comme base de départ les villages perchés en hauteur.
Par cette action, les Italiens avaient l’espoir d’étrangler la tête de pont para de Primosole, du moins le temps nécessaire aux alliés allemands pour en venir à bout.
Preuve d’une bonne coopération entre les troupes de l’axe: sans la moindre concertation, les Allemands eurent la même idée au même moment !..
Leurs unités bénéficiant d’une meilleure motorisation pour gagner les zones de concentration, leur assaut démarra avant celui des italiens, ces derniers se contentant de faire des tirs de harcèlement au 150 mm.

Un coup heureux sur un convoi pulvérisa un camion juste sur le tablier du pont, et bloqua ainsi le passage dans les deux sens.
Surpris, dépassés dès le début par la rapidité et l’élan des panzer-grenadiers, les paras n’offrirent qu’une faible résistance, et furent bientôt chassés des alentours du pont, ce dernier étant au final détruit par l’artillerie italienne tirant ses derniers obus.
Ni l’intervention des canons de D.C.A. en couverture du point de passage, ni celle malheureuse de chars légers rameutés de l’avant ne stoppèrent l’attaque allemande, menée pourtant avec peu d’effectifs et pratiquement sans soutien.
Trois appareils de la régia aéronautica firent un bref passage pour détruire une position de D.C.A. de 40 mm.

Rendus maîtres de la position, les Allemands auront tout loisir de la renforcer pour en condamner le passage, aidés en cela par les Italiens ayant assisté au combat en spectateurs.
Il est clair que l’approvisionnement des unités paras coincées 15 kilomètres plus au Nord, au pont de Primosole, va devenir problématique.
Les Allemands peuvent en profiter pour tenter une attaque en force, mais vont-ils pouvoir regrouper les moyens nécessaires ?
Les anglais ne vont-ils pas trouver d’autres voies d’accès pour leurs convois ?
Les paras perdus restent confiants car ils ont un atout maître : l’appui de la formidable artillerie des cuirassés et croiseurs qui mouillent au large de Catane…