Bienvenue sur le blog du Shakko, groupement de joueurs au sein de l'association Rennaissance & Culture
(Sainte Geneviève des Bois dans l'Essonne). Le club, avec 30 ans d'existence , joue "HISTORIQUE" (du Moyen-âge à nos jours) et "FANTASTIQUE" ( Warhammer 40000, Warhammer Battle , Seigneur des anneaux ...) tous les samedis après-midi
Pour nous contacter ou vous tenir au courant rejoignez nous sur notre FORUM

20 déc. 2009

Gettysburg, première journée. 1er juillet 1863 - Episode 2

L'ordre de faire mouvement vers Gettysburg et leurs stocks de chaussures était lancé.


La brigade d'Archer ouvrait la marche suivis par celle de Davis.
En sortant du bois de Herr Ridge, Archer, sur une intention, fit mettre sa brigade en ligne. La brigade nordiste Gamble de la division de Buford voyant qu'elle ne pourrait plus compter prendre les sudistes en plein mouvement, se révéla pour leur tirer dessus. Mais cela sans faire de réels dégâts dans les troupes adverses.



La charge fut sonnée pour toute la brigade d'Archer. L'un des régiments reçu un feu nourri des troupes qui s'étaient cachées dans les bâtiments de la propriété des Mc Pherson. Alors que l'autre partie de la brigade de Gamble avaient déjà évacués les bois de Mc Pherson Ridge avant que les sudistes n'arrivent au contact.



La brigade d'Archer se retrouvait en pagaille après cette course dans les bois. Et deux brigades nordistes, qui n'étaient pas visibles auparavant, arrivaient sur eux dont la fameuse Iron Brigade de Meridith. Archer pris le temps de remettre en ordre sa brigade à l'orée des bois pour les recevoir.

Alors que pour les Sudistes, la brigade de Davis progressait lentement à travers les bois de Herr Ridge. La brigade nordiste de Baxter filait grand train en longeant la route menant à Hagerstown.

Pendant que la brigade d’Archer échangeait quelques gentillesses avec la brigade de Meridith et une partie de la Brigade de Cutler, la batterie du III Corps vint en position pour pilonner la propriété de McPherson où l’autre partie de la brigade de Cutler s’était disposée.



Tout ceci alors que la brigade sudiste de Pettigrew prenait le temps de compter fleurette aux femmes croisées sur le chemin menant à Gettysburg. Ce qui la ralentissait quelque peu.
Meridith, voyant tomber ses hommes alors que ceux d’en face étaient bien à l’abri dans les bois, décida de lancer l’assaut avec deux régiments sur son flanc gauche. Le régiment sudiste qui tenait cette position ne résista pas et parti en laissant la place aux hommes aux chapeaux noirs.


Alors que de l’autre côté, la brigade de Pettigrew avait enfin pris conscience qu’il était temps de se dépêcher pour éviter que la cavalerie nordiste ne puisse menacer le flanc gauche sudiste.



La brigade de Davis fit mouvement pour couvrir le flanc droit de la brigade d’Archer qui était menacé non seulement par Meridith mais aussi par l’arrivée de la brigade de Baxter. Baxter souhaitant se mettre à portée de ses fusils à canons lisses le plus rapidement possible, amena sa brigade en colonne le plus près possible. Mais seulement en face, la brigade de Davis était l’une des rares brigades sudistes équipées de fusils à canons rayés. Si bien que les hommes de Baxter subirent de terribles pertes.


Baxter et Meridith chargèrent de concert la brigade de Davis pour essayer d’emporter la décision. Mais la réaction de celle-ci fut sérieuse et fit preuve encore une fois de son efficacité au tir en les accueillant à courte portée. Les régiments nordistes eurent trop de pertes, elles n’en supportèrent pas plus et refluèrent vers leurs lignes.

Leur flanc gauche complètement décimé, leur centre à la limite de la rupture et avec la brigade de Cutler tenant la propriété de Mc Pherson subissant les coups répétés de la batterie du Corps sudiste, il était temps pour les Nordistes de se replier vers d’autres positions.

4 déc. 2009

Opération "Starlite", baptême du feu pour les Marines : 18 août 1965.

Le scénario s’inspire des premières heures de l’opération "Starlite" en se focalisant sur le secteur sud (entre la plage d’An Cuong et le village de Nam Yen).
Starlite est la première opération 100% US menée sur le territoire du sud-Vietnam (auparavant, les américains intervenaient comme "conseillers militaires" auprès des forces sud-vietnamiennes).
Pour plus d’infos : http://operationstarlite.com/

Au cours de l'été 1965, de multiples rapports sont arrivés à l'état-major du MACV à Saigon, sur le bureau de Westmorland. Tous signalent de vastes concentrations Viêt-Cong autour des enclaves tenues par le corps des Marines. Si les renseignements fournis par les Sud-Vietnamiens ne se sont pas toujours montrés très fiables, cette fois l'affaire semble sérieuse.


Le 15 août 1965, l'information est confirmée par l'interrogatoire d'un déserteur viêt-cong : le 1er Régiment VC, comprenant un effectif d'environ 1500 hommes, a installé sa base autour de Van Tuong, à 20km au sud du camp des Marines de Chu Lai, et prépare une attaque majeure contre la base américaine. Pour prendre l'ennemi de vitesse, à l'état-major américain, le lieutenant-général Lewis W. Walt, commandant de la III Marine Amphibious Force (III MEF) et coordinateur du I CTZ, conçoit en 48 heures le plan d'une attaque préventive pour détruire le régiment ennemi et éliminer la menace.

Plan d'action et placement

Le plan d'action de Walt, qui implique 5500 Marines de la III MEF (ex-9MEB), vise l'encerclement et l'anéantissement des 60e et 80e Bataillons du 1er Régiment viêt-cong, sans lui laisser le temps de disparaître dans la nature. Pour cela, plusieurs attaques seront lancées simultanément…


Dans le secteur qui nous intéresse (sud du dispositif US), l’opération se déroulera en deux phases :

1/ Deux compagnies du 2ème Bataillon, 4ème Régiment de Marines (2/4) seront héliportées au milieu des rizières sur la "Landing Zone BLUE" à proximité du village de Nam Yen.
Simultanément, quatre autres compagnies du 3/3 seront débarquées sur "GREEN Beach" à hauteur du village d’An Cuong (1).

2/ Les deux forces feront leur jonction ("Link Up" sur la carte) afin de fermer la nasse au sud de la péninsule de façon à pouvoir ensuite se rabattre vers le nord-est et "nettoyer" la zone en remontant vers la côte : lignes APPLE, BANANA et CHERRY).

Les joueurs VC répartissent leurs forces (l’équivalent d’un "gros" bataillon et d’une compagnie d’armes lourdes) sur l'ensemble de la table (on utilise des leurres). Un tiers maximum de l'effectif peut être laissé en réserve de façon à pouvoir l'employer soit sur les embuscades prépositionnées, soit en renfort à proximité d'un PC de compagnie (la règle permet de simuler ainsi l'extrême mobilité des combattants VC en leur donnant la possibilité d'apparaître et de disparaître dans certaines conditions précises).

Pour le placement, l'idée générale est d'éviter les zones qui seront inévitablement pilonnées par les américains en début de partie pour couvrir l'arrivée de leurs troupes : la plage, les villages situés à proximité des Landing Zones probables comme Nam Yen et An Cuong (2)...

Le gros des forces est donc logiquement retranché à flanc de colline sur des positions fortifiées et camouflées (tranchées, bunkers) dominant les zones de rizières et les axes d'approches.

En contrebas, le commandement VC a placé ses embuscades dans les haies denses qui recouvrent les nombreuses digues ainsi qu'un maximum de leurres. Ces derniers devront servir d'appâts pour attirer (avec de la chance) les marines vers les pièges et embuscades soigneusement préparés.


Pour compléter ce dispositif, les joueurs VC disposent de nombreux snipers dissimulés sur les collines. Si leur puissance de feu n'est pas destructrice, leur emploi judicieux sur des cibles appropriées (officiers, radios, chefs de char, observateurs d'artillerie, etc..) pourrait bien s'avérer très frustrant pour les Marines.


Et c'est parti...GUNG HO !!!

Les Marines ne sont pas spécialement connus pour faire dans la dentelle...et tel n'est effectivement pas le cas ici non plus...
L’opération débute à 06H30 par la préparation d’artillerie fournie par les pièces du croiseur léger USS Galverston et du destroyer Pritchett auxquelles s’ajoutent celles des trois batteries de 155mm du 3/12 d'artillerie. En quelque minutes, la plage disparait sous une avalanche de feu et d'acier.


A H+10 minutes, les véhicules de débarquement AMTRAC du 3rd Battalion du 3rd Marines abordent GREEN BEACH.

Au même moment, l'arrière pays est lui aussi soumis au déluge de feu de l’aviation et des hélicoptères Gunships qui préparent la "landing zone BLUE" où seront insérées deux compagnies du 2ème Bataillon du 4ème Régiment de Marines (2/4).

Sur GREEN BEACH, la première vague d'assaut est constituée des compagnies INDIA et KILO (3/3)


Sitôt à terre, les grunts s’élancent vers les dunes qui surplombent le rivage.


A l'autre bout du terrain, les compagnies HOTEL et ECHO débarquent des transports UH-34 Choctaw.



A part de nombreux vieillards, femmes et enfants qui s'enfuient épouvantés, la LZ est "froide".


 Les deux premiers platoons des compagnies HOTEL et ECHO prennent rapidement positions autours de la LZ pour sécuriser le périmètre. Quelques instants plus tard, le reste des troupes qui composent la deuxième vague arrivent à bon port. La progression va pouvoir débuter.


Sur la plage, Les Marines du 3/3 entament eux aussi leur progression dans les débris fumants de la végétation...


...ils sont accueillis par des tirs de snipers provenant de la colline 37, mais trop lointains et sans effet.


La deuxième vague d'assaut débarque à son tour alors que KILO n'a pas encore totalement évacué la plage. Après quelques instants de confusion, les compagnies LIMA et MIKE emboîtent le pas des deux autres qui, déployées en ligne, progressent avec précaution vers l'intérieur des terres.


Transportés à bord de l'antique USS Cabildo (un vétéran d'Okinawa) , les M48 Patton de la compagnie B du 1er bataillon blindé et les Ontos (1st Sq. "M" Co 3rd Anti Tank) se déploient à leur tour sur les sables peu stables de la plage d’An Cuong.
Pour l'instant, hormis quelques tirs isolés et lointains, aucun signe de l'ennemi. Les Marines commencent à douter de l'exactitude des renseignements qui leur ont été transmis....


Le ratissage continue sous un soleil de plomb....


Rien....


Toujours rien....


RAS :|



Il devient évident que l'ennemi s'est terré sur les collines, les chefs de compagnies reçoivent l'ordre d'y faire converger rapidement leurs hommes.
Pour hâter le mouvement, les sections sont formées en colonnes...il fait chaud et cette balade dans les rizières commence sérieusement à ressembler aux interminables exercices de Fort Bragg... l'attention se relâche


C'est justement ce qu'attendait "Charlie" pour frapper...


Par comble de malchance (double 6), deux sections de la compagnie ECHO sont victimes d'un "friendly fire" commis par un Gunship s'étant lamentablement trompé de cible...l'occasion était trop belle pour la section VC camouflée à proximité et qui guettait sa proie depuis quelques longues minutes !!!


A mois de 200 mètres, en terrain dégagé, en colonne et offrant son flanc, la section US est littéralement vaporisée par le feu des armes automatiques et des mitrailleuses lourdes.

A l'autre extrémité du terrain, devant An Cuong (2), la compagnie KILO est elle aussi prise sous un tir de barrage de mortiers, alors qu'au même moment, elle tombe sous les feux croisés d'une compagnie viet retranchée sur les flancs de la colline 37 et d'une section embusquée sur ses arrières !



Mais les Marines n'ont pas la réputation d'être des cibles de foire...et la riposte est immédiate


Avec une parfaite coordination, le capitaine de la compagnie KILO contacte l'artillerie navale qui vient immédiatement écraser de ses feux la position viet à flanc de colline... la faisant taire pendant quelques instants...

Ramassant ses hommes encore valides, il fait volte face s'élance à l'assaut des tranchées camouflées... :shock:
Bien positionnée en support, la compagnie LIMA part elle aussi à l'assaut sur les arrières de l'ennemi.

Le corps a corps est sanglant (2 rounds !) et les Marines sont un temps repoussés.


Du côté de la compagnie ECHO, c'est l'aviation qui vient rétablir la donne....a coup de napalm


Bien décidé à pousser son avantage, le commandant VC rappelle des renforts...


Au tour 5, la partie s'arrête faute de temps :?

Bilan

Comme à son habitude, le Viêt-Cong a dégainé le premier prélevant son habituel tribut en pertes...
Mais les Marines ont eux aussi des arguments solides et la riposte a été immédiate.

Il n'en reste pas moins que les forces US ont établi leur jonction (compagnies HOTEL et INDIA) et, ce faisant, forcé le VC a se regrouper prudemment sur la colline 37 d'où il peut attendre et laisser venir.

Quelques tours de plus sont nécessaires pour arriver à une conclusion.
Bref, Un bilan un peu mitigé : frustrant pendant les 2/3 de la partie (mais c'est çà le Vietnam :wink: )