Bienvenue sur le blog du Shakko, groupement de joueurs au sein de l'association Rennaissance & Culture
(Sainte Geneviève des Bois dans l'Essonne). Le club, avec 30 ans d'existence , joue "HISTORIQUE" (du Moyen-âge à nos jours) et "FANTASTIQUE" ( Warhammer 40000, Warhammer Battle , Seigneur des anneaux ...) tous les samedis après-midi
Pour nous contacter ou vous tenir au courant rejoignez nous sur notre FORUM

3 mars 2013

Opération "Pershing" : 7 décembre 1967


HEADQUARTERS
1ST BRIGADE
1ST CAVALRY DIVISION
APO 96490

AVD.BR-SC
15 décembre 1967
OBJET : Rapport post action – Engagement de TAM QUAN.
DEST. : Distribution restreinte

1. (U) OPERATION : Opération PERSHING.

2. (U) PERIODE COUVERTE : 06-1630 Décembre 1967 / 08-0000 Décembre 1967.

3. (U) LOCALISATION : TAM QUAN, District d’HOAI NHON, Province de BIN DIHN, République du Sud-Viêt Nam.

4. (U) PC OPERATIONNEL : 1ere Brigade, 1ere Division de Cavalerie (Aéromobile).

5. (C) ORGANISATION :
- Compagnie ALPHA, 1er bataillon, 8e Régiment de Cavalerie (Aéromobile)
- Compagnie BRAVO, 2e Bataillon, 8e Régiment de Cavalerie (Aéromobile)
- Compagnie CHARLIE, 2e Bataillon, 8e Régiment de Cavalerie (Aéromobile)
- Compagnie ALPHA, 1er bataillon, 50e Régiment d’Infanterie (Mécanisé)
- 1er & 2e Platoons Acav, 1er bataillon, 50e Régiment d’Infanterie (Mécanisé)

6. (C) SUPPORT OPERATIONNEL :
- Batterie A, 2-19 Arty (105mm)
- Batterie B, 2-20 Arty (105mm)
- Batterie C, 7-13 Arty (105mm)
- Compagnie A, 228e Bataillon d’Hélicoptères d’Assaut
- Détachement A, 27e Bataillon de Maintenance
- 7e Air Force (Soutien Aérien Tactique)

7. (C) RENSEIGNEMENT :
- a. Durant la dernière semaine de novembre et les premiers jours de décembre, diverses indications collectées et analysées par la cellule renseignement ont permis d'établir la présence d'une force combinée Viêt-Cong/22e Régiment de Réguliers NVA opérant dans la plaine côtière à proximité de la rivière BONG SON. Il a été également confirmé la présence du QG du 22e régiment NVA en date du 2 décembre dans le secteur de TAM QUAN (point coté BS 893086). Les objectifs probables du 22e Régiment ANV sont la perturbation du trafic sur la route nationale 1, la destruction des ponts et l'attaque des installations de l'Armée Sud-Vietnamienne (ARVN) dans la zone BONG SON-TAM QUAN.

- b. Durant la période allant du 1er au 4 décembre, l'ennemi a intensifié son activité dans le secteur; passant de simples coups de sondes dirigés contre les postes de contrôle sud-vietnamiens le long de la route nationale 1 à des assauts plus conséquents ciblant successivement la base d'appui-feu TOM (point coté BS 899087) et le PC ARVN du district dans la nuit du 4 décembre.

- c. Durant cette période de montée en puissance, la surveillance aérienne de la plaine de BONG SON a été renforcée. De son côté, le 40e régiment sud-vietnamien a multiplié ses missions de recherche-destruction sans toutefois réussir à accrocher l'ennemi de façon significative ni localiser ses organes de logistique et commandement.

- d. Le 6 décembre en fin d’après-midi (16H30), un hélicoptère scout (A Troop, 1-9 Cavalry Squadron) a repéré une antenne trouant la cime des arbres au point coté BS 897071. Après avoir tenté de s'approcher pour confirmer l'information, le scout a été engagé par des tirs AA nourris. Une section de reconnaissance (BLUE TEAM) a été immédiatement héliportée sur zone pour tenter d'établir le contact. A peine débarquée, BLUE TEAM a été prise sous un feu intense d'armes automatiques qui l'a contraint à annuler sa mission et a été exfiltrée.


- e. Le 6 décembre (17H25), la 1ere Brigade prend le contrôle des opérations.

8. (C) MISSION : Fixer & Détruire le 22e Régiment NVA. (effectifs indéterminés)



9. (C) CONSIGNES OPERATIONNELLES : Les unités US engagées ont pour objectif de ratisser le terrain et localiser l’ennemi. En usant conjointement de la manœuvre et du feu, elles devront fixer et encager tout élément hostile de façon à pouvoir le détruire par la concentration de leurs moyens organiques.
Tous les supports aériens et d’artillerie disponibles devront être concentrés sur les positions retranchées de l’ennemi de façon à l’en déloger ou l’anéantir, et ceci préalablement à toute tentative d’assaut des unités au sol.
En cas d’assaut, la priorité des appuis feu est attribuée aux unités engagées.
Le contact avec l’ennemi doit être maintenu en toutes circonstances et la poursuite des éléments hostiles doit être immédiatement lancée.

10. (C) EXECUTION :

(1) Le 6 décembre (18H00), la compagnie ALPHA 1/8 a été héliportée sur zone (LZ ENGLISH) et a établie une ligne d’arrêt le long de la route nationale 1 à hauteur de TAM QUAN d’où elle a pu couvrir l’exfiltration de BLUE TEAM.
Durant la nuit, l’artillerie a continuellement assuré l’illumination de la zone hostile. Des tirs de harcèlement et d’interdiction ont été délivrés en alternance avec l’intervention des Douglas AC-47 Spooky de façon à fixer l’ennemi.

(2) Le 7 décembre (09H15), les compagnies BRAVO et CHARLIE (2e bataillon, 8e Régiment de Cavalerie Aéromobile) ont été héliportées à l’est de la zone hostile (points côtés BS 935065 et BS 930075) de manière à interdire toute possibilité de repli aux unités NVA/VC. Conjointement, deux bataillons du 40e Régiment ARVN ont pris position au nord et au sud en vue d’isoler totalement le terrain d’opération.

(3) A 08H50 (TOUR 1), les trois platoons d’ALPHA/1/8 ont pris position à l’est de la route nationale pour couvrir l’insertion des 1er et 2e platoons Acav ainsi qu’une section de M42 Duster en provenance de la LZ LOBOY.




A l’extrémité est de la zone, BRAVO/2/8 a du momentanément stopper sa progression à hauteur du hameau de BINH PHU afin d'attendre CHARLIE/2/8 retardée plus en arrière par des tirs de snipers.



A proximité de la route nationale 1, d’autres snipers VC ont été repérés par le PC avancé qui a pu facilement les neutraliser par ses propres moyens.


TOUR 1

(4) A l’est, BRAVO/2/8 peut reprendre sa progression avec l’arrivée sur zone de CHARLIE/2/8 (TOUR 2). Devant ces deux compagnies, de nombreux leurres ennemis refluent vers l’ouest.


A l’ouest, ALPHA/1/8 entame également sa progression en direction du village de DAI DONG.


Plus en arrière, sur la route nationale, les blindés se positionnent pour couvrir son flanc gauche tandis qu’ALPHA/1/50 se déploie en deuxième échelon.


Alors qu’ALPHA/1/8 se porte en avant, elle est brutalement accrochée sur son flanc gauche par une section NVA.
Visiblement trop nerveux, l’ennemi a prématurément déclenché son embuscade, causant la perte d’un groupe de combat, mais offrant une opportunité d’action aux blindés situés à proximité.


TOUR 2

(5) La parfaite coordination infanterie/blindés a permis aux Acavs de surgir instantanément sur le flanc menacé d’ALPHA/1/8.
Leur vitesse jointe à leur puissance de feu n’a laissé aucune chance à la section ANV qui fut entièrement annihilée avant d’avoir pu décrocher.


A l’est de la zone, (TOURS 3 et 4), un vol d’observation signale d’autres snipers VC venant se positionner dans l’axe de la piste longeant BINH PHU afin de la prendre en enfilade.


Alertée par des mouvements suspects sur son flanc gauche, CHARLIE/2/8 stoppe à nouveau sa progression pour assurer sa position.


Plus en avant, BRAVO/2/8 cherche à engager le contact avec une force hostile de taille indéterminée refluant vers l’ouest.


La poursuite, menée résolument sur plusieurs centaines de mètres, ne permet pas d’établir le contact avec l’unité suspecte.


Les éléments de pointe de BRAVO/1/8 peuvent néanmoins couvrir la position précédemment  occupée par les snipers VC en défilement de piste.


La position ennemie a été abandonnée. L’officier commandant BRAVO/2/8 décide de pousser d’avantage en direction de la route nationale 1.


Plus au sud, ALPHA/1/8 se redéploie pour aborder la piste menant au village de DAI DONG.
Des éléments de sécurité sont envoyés en avant qui n’établissent aucun contact.


A l’annonce d’une visite imminente de la presse, ordre est donné à ALPHA/1/8 de stopper sa progression et rebrousser chemin afin de recueillir l’équipe de reportage.


L’insertion sur zone de l’équipe de presse est couverte par les ARA sans qu’aucun accident ne soit à déplorer.


La sécurité rapprochée de l’équipe de presse sera confiée à l’officier commandant ALPHA/1/8 pour le reste de la journée.


A proximité de la route nationale 1, ALPHA/1/50 renforcée d’une section mixte Acav/Duster reçoit l’ordre de se porter vers le nord afin d’établir le contact avec BRAVO/2/8 à proximité de DAI DONG.

TOURS 3 & 4

(6) (TOURS 5,6 et 7) Au nord-ouest, BRAVO/2/8 reçoit l’ordre de maintenir sa position en attendant d’être contactée par ALPHA/1/50. Alors que la compagnie s’apprête à établir un périmètre de sécurité, le 3e platoon essuie le feu de snipers VC sans recevoir de perte. L’officier commandant le platoon déclenche aussitôt une mad minute qui permet d’éliminer la menace.


Au centre de la zone, les blindés Acavs investissent le village de DAI DONG sans rencontrer de résistance.


ALPHA/1/8 se concentre elle aussi sur le village.


DAI DONG est fouillé hutte après hutte sans résultat.


Alors qu’elle se dirigeait en direction du nord pour établir le contact avec BRAVO/2/8, la section de Duster informe le PC qu’elle s’est trouvée immobilisée au passage d’une bambouseraie plus dense qu’estimée. Le PC donne l’ordre aux Acavs qui l’accompagnaient de rebrousser chemin pour rallier ALPHA/1/50 et demande au détachement de maintenance de venir dégager les véhicules immobilisés. Un platoon d’ALPHA/1/50 est chargé de couvrir sur place les opérations.

Malgré l’étendue de la zone contrôlée, aucun contact significatif n’a plus été obtenu depuis l’embuscade déjouée contre ALPHA/1/8. Le PC demande d’élargir les opérations de ratissage en direction des zones boisées situées au nord-ouest et au sud-est au sein desquelles l’ennemi semble avoir trouvé refuge.

TOURS 5, 6 & 7

(7) (TOURS 8 & 9).  Précédant ALPHA/1/8, les Acavs poussent en pointe vers la rivière.


Ils se trouvent soudainement engagés par un violent tir d’armes automatiques, RPG et mitrailleuses lourdes provenant du lit de la rivière.


Le feu est suffisamment intense pour stopper la progression des blindés qui doivent attendre d’être supportés par l’infanterie.


Profitant de ce répit, l’ennemi (estimé à une section), préfère rompre inopinément le contact pour disparaître à l’abri du couvert boisé sans exploiter son avantage.

Au même instant, au nord-ouest, BRAVO/2/8 tombe elle aussi dans une embuscade déclenchée sur les flancs découverts de ses deux platoons les plus excentrés. Précédé d’une salve de roquettes RPG2, le déchaînement des armes automatique fixe très rapidement les hommes exposés à un feu très fourni. L’ennemi, dont la force est estimée à une section est solidement retranché à l’abri de bunkers habilement camouflés.


Une frappe aérienne est demandée sur les positions ennemies. Réalisée dans la précipitation et sans considération au regard des distances de sécurité, l’effet déplorable d’une déviation trop importante a, semble t’il, provoquée la perte d’un platoon.



Profitant de son avantage, l’ennemi passe à l’offensive en engageant conjointement deux sections d’assaut supplémentaires attaquant respectivement de l’ouest et de l’est, portant ses effectifs à hauteur d’une compagnie appuyée par des mitrailleuses lourdes et des canons sans recul.
Prise de front et à revers, BRAVO/2/8 perd son deuxième platoon en l’espace de quelques minutes.


Une deuxième frappe aérienne se basant sur les mêmes coordonnées semble avoir accentué davantage les pertes sur le troisième platoon, réduisant les effectifs de la compagnie à une demi-section. Le rapport émanant de l’US Air Force n’a pas encore, à ce jour,  établi clairement les causes de cet incident.


Les frappes combinées de l’artillerie et des ARA ont cependant permis aux survivants de s’extraire de l’étau ANV pour rejoindre la position tenue par ALPHA/1/50.


(8). Aucun contact n’ayant été reporté ultérieurement, l’engagement de TAM QUAN prend officiellement fin le 8 décembre 00H00. Des renseignements non confirmés semblent évoquer la possibilité que le 22e régiment ANV ait évacué la zone en traversant de nuit la rivière BONG SON placée sous la responsabilité opérationnelle de nos alliés sud-vietnamiens.

TOURS 8 & 9