Bienvenue sur le blog du Shakko, groupement de joueurs au sein de l'association Rennaissance & Culture
(Sainte Geneviève des Bois dans l'Essonne). Le club, avec 30 ans d'existence , joue "HISTORIQUE" (du Moyen-âge à nos jours) et "FANTASTIQUE" ( Warhammer 40000, Warhammer Battle , Seigneur des anneaux ...) tous les samedis après-midi
Pour nous contacter ou vous tenir au courant rejoignez nous sur notre FORUM

5 mai 2011

Embuscade à Sadr City : juin 2009

Sadr City, c'est ainsi que les soldats américains appellent le quartier pauvre au nord de Bagdad. Ce surnom, l'endroit le doit au plus nombreux groupes d'insurgés se trouvant en Irak et combattant sous les ordres de Moqtada al-Sadr, le Mehdi. Sadr City revêt aussi une importance capitale pour les Américains, c'est en effet le centre de la rébellion Chiite en Irak (les Chiites représentent 60% de la population Irakienne).

Les combattants de Sadr City, contrairement aux autres combattants, ne combattent que dans leur quartier, d'où ils ne sortent d'ailleurs pratiquement pas.

Les miliciens ont donc adopter une stratégie défensive et n'attaquent que rarement les convois américains en dehors de Sadr City. Néanmoins, dès que les Boy's rentrent dans leur quartier, les milices résistent farouchement. Leur but est de créer une zone où les soldats de l'oncle Sam hésiteront à venir, où n'y viendront que rarement et brièvement. Même si les combats s'y déroulant sont moins spectaculaires qu'à Fallujah ou Nadjaf, ils n'en restent pas moins tout aussi acharnés. L'armée du Medhi a eu l'intelligence de mettre de son côté les habitants : en effet, les insurgés, afin d'avoir des appuis dans la population, avertissent au temps que possible les Irakiens de Sadr City qu'une attaque sur un convoi américain va avoir lieu. Ceci permet aux habitants de se mettre rapidement à l'abri et donc d'éviter au maximum la perte de civils innocents. Néanmoins, cette méthode a l'inconvénient d'avertir les Américains qu'une attaque se prépare, ceci voyant des rues inhabituellement vides.

C'est d'ailleurs cette rue vide que remarque tout de suite le Lt Col Garry Volesky de la 1st div de cavalerie, alors qu'il patrouille ce jour là à bord d'un Bradley précédé par un Humvee. Quelques secondes plus tard, son véhicule heurte un IED. Pas de victime, mais il faut très vite évacué l'engin. A ce même moment, un deuxième IED frappe le deuxième Bradley de la patrouille, cette fois il y a des blessés ...

Les hommes de la première division de cavalerie évacuent très vite les deux Bradley immobilisés par des IED. Des tirs de RPG pourraient détruire définitivement ces blindés immobilisés au milieu de la rue.

Les hommes qui sont directement sous les ordres du Lieutenant Colonel Volesky préparent leur progression de manière coordonnée. Des groupes avanceront sous la protection d'autres groupes pour protéger leur avance. Sur leur droite, la préparation est plus chaotique et les Gi's se mettent en place très prudemment.

Une fois que tous les boy's ont pris position, ils s'élancent pour traverser la rue. A mi parcours un tir de sniper siffle à leurs oreilles, mais les hommes continuent leur avance avec l'appui d'un Humvee.

Arrivés de l'autre côté, les hommes se préparent à entrer dans le bâtiment, en file indienne et tirant chacun dans un secteur défini, dès qu'ils seront à l'intérieur. Sur leur droite, les Gi's sont déjà au contact de l'ennemi et enregistrent leur première perte, ce qui a pour effet de stopper la progression des soldats US.

Le Humvee avançant à nouveau pour soutenir avec sa 12,7 mm en tourelle un fire team, déclenche un IED. L'explosion abîme le train de roulement avant du véhicule. L'attaque des Américains semble marquer le pas, mais un allié de poids survient du ciel. Un hélicoptère de combat COBRA fouettant l'air de son rotor bipale, traverse la table de jeu d'ouest en est, tout en crachant ces roquettes sur les bâtiments centraux occupés par des groupes d'insurgés.

Une vingtaine de Jihadistes, s'étend infiltrer sur les arrières américain, passent à l'offensive dès que l'hélicoptère s'éloigne en reprenant de l'altitude. Deux Gi's qui transportaient vers le poste d'évacuation le corps de leur camarade tué quelques minutes plus tôt, sont tués à leur tour, sans avoir le temps de réagir. Le chef du groupe d'insurgés décide que les corps des hommes de la 1ere division de cavalerie qu'ils viennent d'éliminer serviront leur propagande ...

2 commentaires:

  1. Aurait-ce été joué avec Force on Force? En tout cas, le style est agréable, mais ça manque de photos, dommage

    RépondreSupprimer
  2. Ambush Alley. Malheureusement, pas d'appareil photo ce jour là.

    RépondreSupprimer