Bienvenue sur le blog du Shakko, groupement de joueurs au sein de l'association Rennaissance & Culture
(Sainte Geneviève des Bois dans l'Essonne). Le club, avec 30 ans d'existence , joue "HISTORIQUE" (du Moyen-âge à nos jours) et "FANTASTIQUE" ( Warhammer 40000, Warhammer Battle , Seigneur des anneaux ...) tous les samedis après-midi
Pour nous contacter ou vous tenir au courant rejoignez nous sur notre FORUM

1 juil. 2018

Mexique, fin 1864

Repaire d'"El Cuchillo", cette hacienda est l'endroit où il rassemble vivres, munitions, bétail, pour les revendre, par le biais d'intermédiaires peu scrupuleux, aux confédérés sudistes.

Tout ceci sous l’œil discret d'apaches en maraude, alléchés par un butin inespéré.
En sous-nombre, ils attendent la première occasion favorable, en restant prudemment tapis aux alentours..


Tout se passe à priori comme prévu, les convoyeurs venus du Texas voisin ont inspecté les marchandises, et discuté du prix.


L'argent sera remis, comme il est de coutume, au moment du départ pour éviter tout problème.


On laisse passer la nuit, car il est risqué d'y faire marcher le bétail.
L'aube se lève lentement sur une interminable partie de Poker.
"El Cuchillo" est pris en flagrant délit de tricherie.
Une fusillade en crescendo, et l'hacienda tombe en quelques instants aux mains des intermédiaires sudistes.
L'occasion rêvée pour les Apaches qui, espérant profiter de la confusion apparente, tentent leur chance…


C'est le moment aussi où aboutit le long jeu de piste discret d'une compagnie du 2ème de cavalerie Yankee : les cavaliers bleus, illégalement en territoire mexicain, viennent enfin de découvrir l'hacienda, base arrière pour logistique confédérée.



La charge, les apaches qui fuient, les sudistes balayés, et une poignée de mexicains qui parviennent in-extremis à détaler …Le tout sans pertes.


L'hacienda laissée aux peones locaux, les marchandises récupérées pour être ramenées vers le Nouveau-Mexique, abandonné par les Confédérés depuis 1863.
Le chemin va cependant être long, et dans des contrées plutôt hostiles...

1 commentaire:

  1. Un très beau texte, illustré de superbes photos, quelle belle atmosphère!

    RépondreSupprimer