Bienvenue sur le blog du Shakko, groupement de joueurs au sein de l'association Rennaissance & Culture
(Sainte Geneviève des Bois dans l'Essonne). Le club, avec 30 ans d'existence , joue "HISTORIQUE" (du Moyen-âge à nos jours) et "FANTASTIQUE" ( Warhammer 40000, Warhammer Battle , Seigneur des anneaux ...) tous les samedis après-midi
Pour nous contacter ou vous tenir au courant rejoignez nous sur notre FORUM

29 nov. 2015

Siikajoki, campagne de Finlande : 18 avril 1808

 La guerre de Finlande, opposant la Russie (alliée de la France) à la Suède (seule, refusant l'aide anglaise), débute le 21 février 1808. 24 000 soldats russes sous le commandement de Buxhoeveden passent la frontière et s'emparent de Hämeenlinna. La Suède, mal préparée à cette attaque, ne peut opposer à cette attaque que 21 000 soldats stationnés dans diverses garnisons de Finlande, tandis que le reste de l’armée ne peut quitter le sud de la Suède de peur d'une attaque danoise.


Début avril, la 5e division russe de Tutschkov avance le long de la côte et du golfe de Botnie. La ville de Siikajoki doit être prise, mais malgré les ordres de Klingspor le sommant de continuer à retraiter, le général suédois Dölben est bien décidé à tenter une résistance face à l'avant-garde russe de Kulnev.


Les troupes légères et batteries commencent les hostilités pendant que les rares cavaliers se regroupent au nord.

Au sud, Gripenberg fait passer ses bataillons sur la rivière gelée, craignant que les nombreuses unités de Bulatov ne tentent de tourner leurs positions.


La cavalerie de Palmfelt est vigoureusement ramenée par les cavaliers de Turtschaninov alors que son infanterie s'apprête à mener un assaut sur la colline près du pont.


Au sud les troupes se neutralisent, bien qu'un des bataillons russes ne soit obligé de décrocher sous le feu nourri des Finlandais.


Sur la droite du cliché on peut constater la prise de la colline par les Russes.

La nuit arrive tôt dans ces contrées et la bataille se termine par la prise de la colline tandis que le flanc nord demeure contesté par l'arrivée de chasseurs finlandais qui étaient restés cachés tout au long de la bataille au fond des divers bois environnant.


Döbeln, malgré la perte des ses canons, permet une retraite bien ordonnée au cours de la nuit.

De leur côté les russes de Tutschkov, grâce à l'action d'éclat de Turtschaninov,...ne rentreront dans la ville abandonnée que le lendemain.

28 nov. 2015

Vers Fort le Roc


L'aube vient de se lever sur la vallée et les traces de la dernière bataille sont encore visibles...



Les orcs sont revenus certainement pour en finir avec le village où une poignée d'hommes se sont retranchés. Le chef orc chevauchant son ours est bien déterminé à anéantir ces misérables humains...mais a t' il le choix ??


Quant au capitaine Haregh...sa pensée est tout autre…  Malgré l'arrivée d'un aéronef nain (bien étrange d'ailleurs) comment va t' il pouvoir tenir...et surtout face à ces trolls qui se pointent vers la porte de son village...et mes hommes....je dois sauver le maximum d'entre eux…


Et non il n'y a pas que les trolls qui inquiètent Haregh ...un engin de siège vient de traverser les rangs orcs et s'approche dangereusement des remparts..de faible hauteur.



Et peu de temps après.... malgré des jets de flèches soutenus...l'engin de siège touche enfin sa cible poussé par les trolls...préparez vous ! cria haregh et battez vous pour vos vies !



C'est alors que l'aéronef nain entra en jeu et survola les trolls...pendant que les archers humains arrosaient l'ennemi de flèches...sans trop d'effet...
Les archers orcs ainsi que les engins de siège firent alors déverser une multitude de projectiles sur le village et ses défenseurs… mais à part quelques trous supplémentaires dans des maisons déjà en ruines rien de plus.. il semblerait que le combat au corps à corps soit la seule voie pour prendre ce village...à moins que…


Et à la surprise de tous, l'aéronef n'est pas là en simple visiteur...il envoie de manière précise une bombe incendiaire qui, relayée par les salves des archers, élimine un tiers des trolls…


Les orcs ne sont pas au bout de leurs surprises. Car dans le même temps, sur leur côté gauche, un groupe de chasseurs nains (tueurs d'orcs et de trolls) prend de flanc une baliste...non protégée.


Mais...Mais ...qu'est ce que...ce sont des squelettes !


Des piquiers arrivent pour soutenir les orcs.


D'autres au centre...emmenés par un étrange chevalier et d'énormes pachydermes calcifiés !
Et comme ceci ne suffisait pas, une énorme cavalerie orc montés sur des wargs et des ours.....mais qui , tournant en rond, ne semblent pas avoir compris ce qu'ils faisaient là...


Pour clore le tableau, des gobelins montés sur des moustiques géants surgissent des bois et traversent en vrombrissant toute la plaine vers le village.


Pendant ce temps, l'assaut est donné sur les remparts.



Les épées s'entrechoquent malgré la peur que prodiguent une bande de trolls ayant réussi à percer.


L'aéronef quant à lui continu d'affaiblir les assaillants en déverssant  ses bombes meurtrières.


Un cor sonne soudain dans la vallée…. les nains et Errebort arrivent pour porter main forte à Haregh. ouf !

Le combat est farouche dans le village et aucun des deux camps ne veut céder…. Le chef orc est décapité pendant la bataille et Haregh entre lui aussi pour aider ses valeureux guerriers à repousser les trolls qui sont de rudes adversaires.

L'assaut des archers sur les remparts et repoussé…


Mais au prix de la chute de l'aéronef nain qui s'écrase après avoir été transpercé de flèches.



Dans le même temps, les nains se pressent d'arriver dans le village en utilisant la route.


La cavalerie naine contourne le village pour se présenter face aux renforts des squelettes qui ne doivent pas venir renforcer l'assaut des peaux vertes sur le village.


La manoeuvre naine est judicieuse car elle contraint la phalange des squelettes à se mettre en position pour recevoir l'attaque.


Les "chasseurs" se replient en bon ordre pour laisser place à la cavalerie.



Mais voici maintenant que, surgissant des bois, d'antiques ents annoncent l'arrivée des elfes sur le champ de bataille.




Le village tient encore mais pour combien de temps… Car les orcs commencent à faire monter de nombreux guerriers sur les remparts.



Et la défense s'amenuise…. l'appui balistique de Haregh succombe à la nuée des moustiques gobelins !


Les squeletes on progressé lentement mais ont franchi eux aussi les portes du village.



La panique semble s'emparer des humains, mais ils se reprennent vite et contre attaquent avec une ardeur décuplée. Le déroute d'un oliphante est très violente pour l'armée squelette...le village ne tombera peut être pas ce soir.


De l'autre côté, les archers s'enfuient sous les coups des guerriers orcs et les trolls prennent le dessus sur les derniers défenseurs humains...quand aux archers orcs il pourront reprendre les remparts...mais sans combat.


Finalement, les orcs pénètrent dans le village en poursuivant les humains.

La partie s'arrête faute de temps.

On peut dire que le village n'est tout de même pas pris car les renforts nains accourent et leurs troupes sont d'un niveau de combat et d' équipement bien supérieur aux orcs qui ne tiendront sans doute pas dans longtemps dans le village sans soutien.

Les squelettes sont d'un côté tenu par la cavalerie naine, certes légère, mais qui va les harceler et donc les maintenir éloignés du village. La masse de cavalerie orc, désorganisée depuis son entrée sur la table, est maintenant sous la menace des elfes et des nains, donc potentiellement perdue.