Bienvenue sur le blog du Shakko, groupement de joueurs au sein de l'association Rennaissance & Culture
(Sainte Geneviève des Bois dans l'Essonne). Le club, avec 30 ans d'existence , joue "HISTORIQUE" (du Moyen-âge à nos jours) et "FANTASTIQUE" ( Warhammer 40000, Warhammer Battle , Seigneur des anneaux ...) tous les samedis après-midi
Pour nous contacter ou vous tenir au courant rejoignez nous sur notre FORUM

29 nov. 2015

Siikajoki, campagne de Finlande : 18 avril 1808

 La guerre de Finlande, opposant la Russie (alliée de la France) à la Suède (seule, refusant l'aide anglaise), débute le 21 février 1808. 24 000 soldats russes sous le commandement de Buxhoeveden passent la frontière et s'emparent de Hämeenlinna. La Suède, mal préparée à cette attaque, ne peut opposer à cette attaque que 21 000 soldats stationnés dans diverses garnisons de Finlande, tandis que le reste de l’armée ne peut quitter le sud de la Suède de peur d'une attaque danoise.


Début avril, la 5e division russe de Tutschkov avance le long de la côte et du golfe de Botnie. La ville de Siikajoki doit être prise, mais malgré les ordres de Klingspor le sommant de continuer à retraiter, le général suédois Dölben est bien décidé à tenter une résistance face à l'avant-garde russe de Kulnev.


Les troupes légères et batteries commencent les hostilités pendant que les rares cavaliers se regroupent au nord.

Au sud, Gripenberg fait passer ses bataillons sur la rivière gelée, craignant que les nombreuses unités de Bulatov ne tentent de tourner leurs positions.


La cavalerie de Palmfelt est vigoureusement ramenée par les cavaliers de Turtschaninov alors que son infanterie s'apprête à mener un assaut sur la colline près du pont.


Au sud les troupes se neutralisent, bien qu'un des bataillons russes ne soit obligé de décrocher sous le feu nourri des Finlandais.


Sur la droite du cliché on peut constater la prise de la colline par les Russes.

La nuit arrive tôt dans ces contrées et la bataille se termine par la prise de la colline tandis que le flanc nord demeure contesté par l'arrivée de chasseurs finlandais qui étaient restés cachés tout au long de la bataille au fond des divers bois environnant.


Döbeln, malgré la perte des ses canons, permet une retraite bien ordonnée au cours de la nuit.

De leur côté les russes de Tutschkov, grâce à l'action d'éclat de Turtschaninov,...ne rentreront dans la ville abandonnée que le lendemain.

4 commentaires:

  1. Chouette rapport, très atmosphérique (brrrrr....) avec ces superbes éléments de terrain!

    RépondreSupprimer
  2. Voilà une partie des guerres napo qui m'est totalement inconnue.
    Cela donne vraiement envie... vaut mieux que je ne m'attarde pas. :-)
    Benoit

    RépondreSupprimer
  3. Super jeu sur la table blanche d’une bataille de la guerre moins souvent le topic des jeux. Merci.

    RépondreSupprimer
  4. Merci !
    C'est vrai qu'il s'agit d'une période peu connue

    RépondreSupprimer