Bienvenue sur le blog du Shakko, groupement de joueurs au sein de l'association Rennaissance & Culture
(Sainte Geneviève des Bois dans l'Essonne). Le club, avec 30 ans d'existence , joue "HISTORIQUE" (du Moyen-âge à nos jours) et "FANTASTIQUE" ( Warhammer 40000, Warhammer Battle , Seigneur des anneaux ...) tous les samedis après-midi
Pour nous contacter ou vous tenir au courant rejoignez nous sur notre FORUM

28 nov. 2015

Bourguébus, Normandie : 19 juillet 1944

Les troupes allemandes sont pressées sans relâche, tel le boxeur dans les cordes.
L'axe de poussée British est maintenant à l'Est de Caen.
Les hommes de la 16ème Luftwaffe feld division et 21ème PZ tentent bien de faire leur boulot, mais les efforts conjugués de l'aviation, artillerie et blindés ne leur laissent que peu de répit pour se réorganiser.
Quelques éléments de la 1ère S.S. PZ Div vont alors être lancés en contre-attaque.
Mission difficile, mais l'anglais a de son côté la tâche de maintenir son avance tout en résorbant les poches de fixation qui se forment sur les flancs de la poussée.

Comme le château de Sannerville par exemple (ce qu'il en reste).


Les « spandau » (m.m.g.) arrivent à bloquer un premier assaut des fantassins des Guards (motor bataillon) mais ensuite, leur coordination avec les Shermans écrase au final toute résistance.


Ayant appris par leur reconnaissances aériennes l'imminence de la contre-attaque, les anglais ont pris les devants en plaçant rapidement canons antichars et infanterie aux endroits clefs.


Le résultat est logique :
Si les antichars de 6 pdr sont rapidement éliminés, les dégâts qu'ils ont infligés (Panther bloqué) et la durée des combats a laissé le temps aux 17 pdr de se mettre en batterie à bonne portée, ainsi qu'à l'artillerie de 25 pdr de placer ses D.L.O.





Les fantassins des Guards ont joué le rôle de brise-lames, les S.S. étant dès leur rentrée sur la table engagés dans des combats confus.
La contre-attaque se présentant mal dès le départ, l'allemand renonce.
L'avance British va donc pouvoir continuer, à l'Anglaise, c'est à dire prudemment ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire