Bienvenue sur le blog du Shakko, groupement de joueurs au sein de l'association Rennaissance & Culture
(Sainte Geneviève des Bois dans l'Essonne). Le club, avec 30 ans d'existence , joue "HISTORIQUE" (du Moyen-âge à nos jours) et "FANTASTIQUE" ( Warhammer 40000, Warhammer Battle , Seigneur des anneaux ...) tous les samedis après-midi
Pour nous contacter ou vous tenir au courant rejoignez nous sur notre FORUM

3 avr. 2005

14 janvier 1809, veille de la bataille de la Corogne.

Les anglais ont été repoussés jusqu’au Portugal par le maréchal Jean de Dieu de Soult qui espère transformer la retraite le retrait par la mer des contingents espagnols et anglais en débâcle leur ôtant par la tout espoir de retour …
Les espagnols du général Romana appuyés par quelques troupes anglaises retardent l’ennemi des que le terrain le permet.

Un petit col est défendu. C’est un passage important pour l’attaquant qui pourrait faire déboucher une partit des ses troupes plus rapidement sur les flanc adverses…

Pour cela le français disposait de
2 bataillons du 40ème de ligne
2 bataillons du 79ème de ligne
Du 1er bataillon du 6ème léger
D’une batterie de 8
1 escadron de lancier polonais de la garde

Sur la terrain il y’avait en face un village sur des collines au centre sur ma droite des collines plus haute et sur ma gauche une rivière et de l’autre coté un bois.
J’aie tous de suite enlevé de la tête l’idée de le traverser car il nous ralentirait et l’ennemi pouvait être retranché dans le bois. J’ai donc décidé que l’effort principal se ferait par la droite pour percer par la colline. Je disposais donc les 2 bataillons du 40ème de ligne en face de la colline plus le 6ème léger plus la batterie de 8.je disposais ensuite le 1er et 2ème bataillons du 79ème de ligne en face du village ainsi que les lanciers polonais pour repousser au cas ou une contre attaque venant de la rivière.

Le combat s’annonça mal car des le début mes bataillons repèrent de la cavalerie anglaise (2 régiments) plus une batterie d’artillerie sur la colline ce qui m’empêchait de faire attaquer mon infanterie sur la colline

La cavalerie anglaise qui n’était q’autre que le 11th hussard et les dragons « the queen’s » chargèrent mon infanterie qui se mit en carré à temps heureusement l’assaut fut repoussé et la cavalerie se réfugia sur les hauteurs la possibilité de percer par les hauteurs s’envolait et leur artillerie se mit a pilonner mon infanterie

Pendant se temps les 2 bataillons du 40eme de ligne arrivèrent a proximité du village et furent engager par un bataillon espagnol (Cordou). Après un premier tire un de mes bataillons le chargea sur le flanc gauche et le fit se replier par la voie principal du village. Mes bataillons repèrent un autre bataillon sur leur droite dans des bâtiments (Aragon) un en face dans d’autre groupement de bâtiments (Leon) ainsi que les bataillons du 28ème foot « north goucester » et du 32ème foot « cornwall » entre le village et la rivière . Le 2ème bataillon du 79ème de ligne entra dans le verger et se mit en carré pour contrer la menace venant des espagnols en face et a droite et des anglais a gauche. Le 1er bataillon du 79ème de ligne se mit en double ligne derrière ce dernier face aux troupes anglaises. L’escadron de cavalerie se décala vers la gauche pour couvrir le flanc et j’amenai l‘artillerie pour soutenir. Pendant ce temps le 1er bataillon du 40ème de ligne se dirigea vers le bataillon Aragon et le 6ème léger restait en carré pour bloquer la cavalerie ennemie.

Quand j’allai faire charger mon bataillon sur Aragon la cavalerie se dirigea vers celui-ci je le mit en carre et sa cavalerie se replia sans charger et il était même pas a porter de tire.:shock:
l’artillerie ennemie tirait toujours sur le 6ème léger mais étant très éloigner les Tir etait inoffensif et étant entourer d’unité amis mon batailllon tenu le choc toute la bataille.
Pendant se temps je fis enfin charger le 1er bataillon du 40ème de ligne sur le bataillon Aragon
qui replia .je pus pénétrer dans le village. Mes troupes repérèrent de l’infanterie légère debouler des bois de l’autre cote de la rivière

Au même moment mon artillerie se mit en position pour tirer sur l’infanterie anglaise, le tire étant de courte porter les perte furent lourde. Et l’infanterie ennemie recula pour ne pas avoir trop de perte. Mon bataillon qui était dans le verger bataillait toujours contre un bataillon espagnol dans les maison qui malgré ses pertes ne recula pas.

Finalement, l’anglo espagnol ayant placer ses plus mauvaise troupes en position statique et garder les meilleur pour une contre attaque. Tandis que grâce a l’expérience de mes troupes
Je pouvais facilement changer de formation pour faire face a la cavalerie et attaquer l’infanterie en abris dure. C’est pourquoi le combat ce termina par une égalité avec Jean Christophe même si avec un peu plus de temps j’aurais peut être gagner, mais bon comme a dit JF on ne refait pas l’histoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire