Bienvenue sur le blog du Shakko, groupement de joueurs au sein de l'association Rennaissance & Culture
(Sainte Geneviève des Bois dans l'Essonne). Le club, avec 30 ans d'existence , joue "HISTORIQUE" (du Moyen-âge à nos jours) et "FANTASTIQUE" ( Warhammer 40000, Warhammer Battle , Seigneur des anneaux ...) tous les samedis après-midi
Pour nous contacter ou vous tenir au courant rejoignez nous sur notre FORUM

13 mai 2012

Afrique du Nord : Novembre 1942, après El Alamein.


Les lignes du D.A.K. et de ses alliés italiens sont rompues.
La défaite n'est cependant pas une déroute, tant les unités de Monty prennent leur temps pour engager la poursuite, d'autant que les pluies d'automne ne facilitent guère les mouvements.
Seules les groupes de reconnaissance des deux camps restent en contact.
Les uns pour couvrir la retraite des gros, les autres pour tenter de la contrarier.
Saar Cehl, un bled sur une des routes de repli, au milieu des étendues de sable boueux.





C'est un point d'appui défensif allemand, le temps pour quelques unités du génie encore opérationnelles de miner la route et transformer en décombres les bâtisses indigènes pour la rendre, en plus, impraticable.
Les pionieren sont au travail, couverts en cela par quelques troupes encore mobiles, une section de S.D.K.F.Z. 222 et une section de P.A.K. 36. plus un mortier de 81.
Le temps de les apercevoir, et ces derniers sont engagés par une section d'automitrailleuses Humber soutenue par quelques éléments du L.R.D.G. (Long Range Desert Group) maintenant en rôle de reco. classique.
Suit derrière une section portée appuyée par un groupe mortier, un canon de 6 pdr et un groupe du génie.






Déjà, la surprise ne joue pas, les équipages aguerris des 222 étant sur le qui-vive.
N'empêche, le nombre joue pour l'anglais qui attaque au départ groupé, alors que l'allemand a choisi la tactique du hérisson pour faire face tous azimuts.
Les deux premiers 222 brûlent ou ont des problèmes d'armement, rendant quand même coup pour coup avant que le dernier engin ne se replie.
La section P.A.K., malgré un coup au but, est également dispersée.



Reste à déloger les pionniers du bled, mais galvanisés par leur avance aisée, les anglais, L.R.D.G. en tête, arrivent dispersés devant le bourg. 
L.M.G., sapeurs devenus fantassins, reçoivent chaudement l'adversaire, les Humber un instant repoussées étant mal à l'aise dans un rôle de soutien.





La noix étant au final trop dure à briser, l'anglais n'insiste pas et voit quelques instants après son repli les baraques en terre cuite exploser et transformées en gravats obstruant la route.
L'allemand, lui, décampe avec ce qui reste pour tenter la même opération quelques dizaines de kilomètres plus loin ...

2 commentaires:

  1. Je vais finir par être accro à vos CR! Toujours un superbe texte, très joliment illustré, et des figurines, hommes et véhicules, magnifiques. Bref, bravo pour l'atmosphère recréée...
    Et au prochain CR!
    Phil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci !
      C'est toujours agréable de recevoir un retour. Deux rapports sont dans les tuyaux et devraient être en ligne avant la fin du mois.

      Supprimer