Bienvenue sur le blog du Shakko, groupement de joueurs au sein de l'association Rennaissance & Culture
(Sainte Geneviève des Bois dans l'Essonne). Le club, avec 30 ans d'existence , joue "HISTORIQUE" (du Moyen-âge à nos jours) et "FANTASTIQUE" ( Warhammer 40000, Warhammer Battle , Seigneur des anneaux ...) tous les samedis après-midi
Pour nous contacter ou vous tenir au courant rejoignez nous sur notre FORUM

31 janv. 2005

Skavens vs Orques & Gobelins

Skavens :
Chef , Lame du noir courroux , armure lourde et bouclier.
Technomage : tout l' attirail du Technomage , Parchemin de Dissipation , Orbe des Tempêtes.
Prêtre de la Peste : fléeau et talisman de malepierre.

30 Guerriers des clans , lances , EM complet et lance-feu.
La même chose , sans lance-feu.
20 Moines de la Peste , arme de base supplémentaire , EM complet.

Orques & Gobelins :
Grand Chef Orque , Kikoup.
Grand Chef Orque , la grande bannière.
Chaman Gobelin de la Nuit , level 2.

24 Kostos , à poil , Kikoups.
24 Guerriers orques , armure légère (ou bouclier ?) , Kikoups.
10 Orques Noirs , Kikoups.
2 Balistes Gobelins.
1 Char Orque.
5 Chevaucheurs de Loups Gobelins.
4 Nuées de Snotlings.

Scénario : Percée.
Déploiement : Skaven , de gauche à droite , le régiment de guerriers avec le lance feu et le technomage (en haut d' une petite colline) , au centre les 30 guerriers avec le général (le chef) et sur le flanc droit les Moines de la Peste avec le Prêtre de la peste.

Du côté Orque , de gauche à droite (vu par l' orque) : un magnifique char , 2 Balistes Gobelines sur une colline , les Snotlings , le paté de guerriers orques avec la Grande Bannière , le Shaman Gobelin de la Nuit , les 10 Orques Noirs , les Kostos avec le Grand Chef et enfin les
Gobelins sur Loups sur le flanc droit.

Tour 1 :

Le Rat Cornu , apres avoir tapé Gork (ou peut être Mork ?) réussi à distraire les Orques & Gobelins pour que les Skavens jouent les premiers.
Durant la phase de mouvement Skaven , seul les Moines avancèrent , dans un élan de courage extrême en couinant des "Chargez nous !" au char Orque juste en face.
La phase de magie fut relativement pitoyable , entre une Orbe des Tempêtes hors de portée (et qui ne fonctionna plus) et un fiasco au moment de lancer Malefoudre sur les Gobelins sur Loups , qui n' eut heureusement d' autre effet que d' arrêter là la phase de magie (la routine Skaven quoi).

La Horde Verte avança alors. Enfin en partie : les Gobelins sur Loup , le régiment de Kostos , les Orques Noirs et le Shaman gobelin , firent tous route vers le flanc droit , pour aller étrangement se cacher derrière le bois qui les séparait de mon régiment de Guerriers des Clans avec Lance-Feu ("Sachant que là tu ne vois pas mon Shaman hein !" stipula d' ailleurs mon vert adverssaire). Le Char lui , avança tranquillement vers les Moines face à lui , sans se presser , tandis que les Snotlings et le pâté de Guerriers Orques taillèrent la route dans cette même direction.
La phase de magie fut au moins aussi nule que la mienne puisque qu' aucune perte ne fut causée.
La phase de tir ne mérite même pas d' être citée tant les performances des Gobelins furent mitigées (on dira qu' ils chauffaient les machines).

Tour 2 :

Les Moines de la Peste continuèrent leur élan suicidaire en s' avançant à quelques pas du Char Orque , sans pouvoir le charger. Ces adeptes cachés de Slaanesh se préparèrent à en prendre plein (le fion) , tandis que de son côté mon général hésita entre engager une discution avec son régiment sur la physique quantique de Kant , et à avancer pour (éventuellement) tuer des Orques. Il opta pour cette dernière solution. De son côté le Technomage eut soudain la bonne idée de sortir de son régiment pour aller taquiner l' ennemi de plus pres.
La phase de magie fut au moins aussi Skaven que la précédente , puisqu' en lançant Malefoudre sur le régiment de Guerriers Orques le Technomage obtint un 6 et un 1 au moment de compter les touches , et lorsque l' on obtient un 1 à cette phase , la blessure est subie par le Technomage. Le sort fit 4 pertes orques , tandis que le Technomage subi une blessure sur ses 2 points de vie , ayant donc pour effet de lui causer un test de panique qu' avec son commandement Skaven il s' empressa de rater , pour fuir lamentablement en couinant *Maman , maman !* pres de mon régiment de Guerriers des Clans avec Lance-Feu.

Les Gobelins sur Loups rirent d' ailleurs tellement des pitreries du Technomage qu' ils ratèrent leur test d' animosité et passèrent le reste du tour à rire. Pendant ce temps , les Kostos et les Orques Noirs eurent la joyeuse idée de faire un remake de "Promenons nous dans les bois" , en pénétrant donc dans le bois et en espérant surgir de façon totalement inattendue de l' autre côté de façon à charger mon régiment de Guerriers des Clans en criant "Bouh !" (les pauvres ignoraient que les Lances-Feu du clan Skryre sont équipés en série des radars d' Alien 2 qui font "bip bip" lorsqu' ils detectent du mouvement).
Le Shaman Gobelin eut la bonne idée de sortir de sa cachette derrière les bois et de se placer vers l' arrière-gauche du régiment de mon Général (et accessoirement de se mettre également à portée et dans le champs de vision de mon Lance-Feu).
De son côté , le Char Orque , dans une minable tentative de faire croire qu' il pouvait réfléchir et élaborer une tactique militaire digne de Napoléon , contourna le régiment des Moines de la Peste à 5ps devant lui , l' air de dire "Pfff on s' en moque de vous on a un plan nous d' abord !". Les Snotlings et les Guerriers Orques ne bougèrent pas (les couards).
Les Balistes Gobelines furent plus efficace ce tour-ci , faisant en tout et pour tout 3 morts chez les Moines.
Le Shaman Gobelin tenta lui , de lancer un sort sur le régiment de Guerriers avec le Général , mais le Rat Cornu me pardonne , je ne me souviens plus de l' effet de celui-ci (il n'a donc sûrement eu aucun effet , notable en tout cas , puisqu' un sort n' est pas notable tant qu' il n' a pas fait plus de 10 morts Skaven).

Tour 3 :

Dans un élan de rage , voulant sans doute venger Tom , Bill et Joe , les Moines de la Peste chargèrent la première baliste Gobeline à portée. Sans surprise , les Gobelins fuirent (les couards) et sortirent de la table.
De son côté mon Technomage continua sa petite promenade vers mon bord de table et finit d' ailleurs par l' atteindre : adieu Parchemin de Dissipation , je t' aimais bien. Le régiment de guerriers avec Général continua d' avancer tout droit , vers les régiment de Guerriers Orques plus précisément.
Durant ce qui fut ma première phase de tir , le Lance-Feu l' ouvrit (le feu) sur le Shaman Gobelin , ce qui lui enleva 1 point de vie sur 2 , provoquant ainsi un test de Panique de sa part , qu' il eut l' obligeance ... de réussir , grâce au commandement du général caché dans les bois.

Les Gobelins sur Loups , bien que remis de leur crise de fou rire , décidèrent que finalement ils étaient bien où ils étaient , et décidèrent donc de ne pas en bouger. Les Kostos et les Orques Noirs pénétrèrent encore plus profondément dans le bois , ce qu' ils firent alors entre les branches reste et restera à jamais un mystère ...
Le Char continua à avancer vers mon bord de table , quelque peu embarassés d' avoir voulu faire les malins et se demandant "Et maintenant on fait quoi ?". Les Guerriers Orques se placèrent de façon à pouvoir charger les Moines de la Peste au prochain tour , tandis que les Snotlings se plaçaient de façon à protéger leur flanc droit (ou l' arrière on n' a jamais vraiment su) du régiment de mes guerriers avec mon général.
L' unique baliste Gobeline restante dut sûrement être inefficace puisque rien n' est noté sur la feuille que j' ai sous les yeux.
Enfin le Shaman Gobelin , du haut de son dernier point de vie , lança un sort sur le régiment de mon général , que je parvins cependant à dissiper.

Tour 4 :

En ayant fini avec la baliste , les Moines se tournèrent vers les Guerriers Orques , l' air de dire "Venez nous chercher !" (ils ne pouvaient pas les charger , faute de champs de vision).
Mon général quant à lui , continua d' avancer vers le régiment des Guerriers Orques , esperant les prendre de dos lorsqu' ils seraient au contact des Moines.
Durant ma phase de tir , mon lance-feu cracha donc sa matière hautement inflammable vers le Shaman Gobelin , le terrassant , et tuant sur le coup 6 Skavens du régiment de mon Général , qui eut pour cause de causer un test de Panique qu' il s' empressa de réussir les doigts dans les narines (opération somme toute très rentable).

Les Guerriers Orques s' élancèrent dans un "WAAAGH" vers mes Moines de la Peste , parés à les recevoir. Le Char continua sa route vers mon bord de table , en obliquant un peu à droite cette fois ci (nous eûmes d' ailleurs l' occasion de voir une fantastique cascade de Ruglut qui fit mîne de tomber du char pendant son mouvement , pour réapparaître ensuite sain et sauf à l' intérieur en gueulant "Surprise !". Quel bluffer ce Ruglut.).
Les Gobelins sur Loups enclenchèrent discretement leurs moteurs hyperspatiaux cachés , ce qui leur permet de traverser d' une traite la moitiée de la table , pour aller se placer pas loin du flanc gauche de mon régiment de guerriers sur la colline. Enfin , les Orques Noirs et les Kostos émergèrent du bois , et se préparèrent à serrer les fesses en voyant le Lance-Feu.
La Baliste Gobeline , pleine de bonne volonté , tira sur le régiment de mon Général , mais ne tua qu' une ou deux mouches qui voletaient par là , attirées par l' odeur des Skavens (ou des Orques , on ne saura jamais).
Enfin , dans un corps à corps épique plein de grognements , de coups de dents , de Kikoups et d' empoisonnements dûes aux hygiènes bucales douteuses des Orques comme des Skavens , les Orques tuèrent 2 Moines de la Peste , qui ripostèrent avec violence et tuèrent 4 Orques. Le résultat de combat fut un ex-aequo.

Tour 5 :

Dans un éclair de génie stratégique , mon général se rendit compte qu' il n' arriverait jamais à charger les guerriers orques et que de toute façon les Puants se démmerdaient très bien. Il fit donc faire un quart de tour vers la gauche à son régiment , et mis le cap vers les Orques Noirs et les Kostos qui sortaient de la foret , quelques peu gênés par le Char Orque se trouvant pres d' eux , ce qui les empêcha d' aller aussi vite qu' ils ne le voulaient.
La phase de tir fut relativement tendue , tous les regards se portants vers le Lance-Feu , qui pointa son arme de façon à faire un carnage (si possible) tant chez les Orques Noirs que chez les Kostos. Hélas le gabarit aterrit un poil trop loin et ne toucha que les Kostos , faisant 5 pertes chez ces derniers , mais ils réussirent le test de Panique.
Au niveau du corps à corps , les Moines de la Peste profitèrent de leur initiative élevée pour frapper en premier chez les Guerriers Orques et faire 4 morts. Lorsque ces derniers ripostèrent , ils tuèrent 3 Moines de la Peste , mais le résultat fut encore un ex-aequo (commencent à nous les briser menu menu menu ces gars là).

Les Orques Noirs et les Kostos , encore plein de branches d' arbres et de brindilles , déclarèrent leurs charges. Les Orques Noirs chargèrent le lance-feu , les Kostos et les Gobelins sur Loups le régiment de Guerrier , et le Char orque tenta d' atteindre le lance feu mais il n' était pas à distance. Le Lance-Feu tint sa position et tira sur les Orques Noirs , en profitant pour réaliser le premier incident de tir de la partie , les envoyants exploser à quelque distance du corps à corps , ne tuant personne. Les Orques Noirs redirigèrent alors leur charge vers les Guerriers.
Lors d' un corps à corps mémorable , où l' on se demanda qui des Loups ou des Gobelins était le plus dangeureux (nous sommes en mesure d' affirmer que les statistiques penchent vers le loup) , les Orques et les Gobelins (enfin les Loups) tuèrent 9 ou 10 Skavens. Les quelques ripostes hésitantes ne tuèrent qu' un seul Kosto , soulevant un élant de victoire chez les Guerriers , qui criaient à tue-tête "Venez les gars , personne n' est éternel !" , mais les dés ne partagèrent pas cet enthousiasme et décidèrent pour moi qu' il fallait mieux que les Guerriers fuient , me faisant donc rater le double 1 voulu. Les Guerriers sortirent alors de la table.
De l' autre côté de la table cela se passait heureusement mieux , puisque les Moines tuèrent encore 3 ou 4 Orques , et les Orques 1 ou 2 Moines , ce qui donna un résultat de combat en faveur des Skavens. Les Orques ratèrent leur test de panique à -2 malgré la présence de la Grande Bannière (*oooouuuuh*) et fuirent , mais les Moines ne parvinrent pas à les rattraper.

Tour 6 :

Mon général et son régiment chargèrent les Orques Noirs de flanc , tandis que les Moines chargèrent les Orques en fuite , qui réussirent une magistrale distance de fuite de ... 3 ps. Les Moines les rattrapèrent et les invitèrent donc à aller oublier toute cette violence autour d' une bonne vieille Bière de Malepierre ... omettant par erreur de leur dire que la Malepierre était relativement très dangeureuse pour la santé d' un non-skaven.
Lors d' une lutte de titans (heureusement que c'est le dernier tour , je commence à sécher sur les noms pour décrire les corps à corps) , mon régiment de guerriers (enfin surtout le général) tua 2 Orques Noirs , faisant fuir ces derniers et provoquant une rencontre d' un nouvel ennemi vers le flanc des Kostos Orques.

Malheureusement , le Char Orque chargea de dos mon régiment et les Gobelins sur Loups de flanc , provoquant un test de panique que je rata (quelle surprise) , entrainant les Gobelins sur Loups loin , très loin de ma zone de déploiement.

Conclusion :

Le seul régiment ayant un pied dans ma zone de déploiement à la fin de la partie fut celui des Kostos , mais celui-ci ne faisant pas le tier des points (soit 333pts) il ne suffisait pas pour faire gagner les Orques.

C' est ainsi qu' un peu par hasard les Skavens remportèrent le scénario.

J' ai pris beaucoup de plaisir à jouer , David est un adversaire plus que fair-play , captivant son adversaire et rigolo en plus de ça. :)

Je vous prie également de m' excuser pour ce rapport de bataille plutot incendiaire envers les Orques , je me mettais du point de vue des (courageux) Skavens :twisted:

Sur ce , bonne nuit !');

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire